Vendredi rendez vous à Beaubourg
à l’exposition 
Arman 
figure majeure, paraît il, du Nouveau Réalisme 

Une « voix off » nous accueille,
interprète des écrits de l’artiste :

 « Ramasser des choses, en faire des tas, des séries...
Déjà tout gosse, j'accumulais des cailloux...».
 

Ses premières peintures, "Cachets"  
composent des images abstraites réalisées
à partir d’empreintes d’objets trempés d’encre,

arman_oeil_du_tigre 

(l'oeil du tigre)

Pour moi c’est la plus belle partie
de ce que d’aucuns appellent son œuvre ……

 Arman considère par la suite que l’objet lui-même
peut être encore plus signifiant que l’image qu’il peut en faire …

et c’est le début de sa période Accumulations

arman3arman110
qui rassemble de grandes quantités d’objets identiques
fondus dans du plexiglas
notamment la série
des Poubelles,
dont certaines sont dénommées
« portraits »

Arman60PoubelleMenagereB
Arman_portrait

 

puis suivent de nombreuses autres  expressions artistiques :
"manipulations" 

colères ou le massacre consciencieux
notamment de nombreux instruments de musique

arman_col_colere_musicale_2

coupes,

coupe2coupe2

combustions, ……

arman2 

et toujours, l’objet fragilisé, évoque la ruine, le temps qui passe…

c'est ainsi qu’Arman découpe violons et banjos,
démantèle ou fait exploser des voitures,

arman_voiture
 

des télévisions et des pianos,

arman5

et même sous l’œil admiratif de son public béat
procède à la destruction organisée en spectacle
d'un appartement à coup de hache 

vers la fin de sa vie, Arman «refait le peintre»
en faisant couler
  et en collant des tubes de peinture sur la toile,
ou des pinceaux avec leurs trainées de peinture

arman_7 

Arman génie de l’art moderne ?

même si l’exposition est intéressante
car témoignage figé d’une époque et d’une civilisation propice au gaspillage,
peut on parler d’œuvre d’art ?

pas une toile, pas un objet que n’importe qui d’autre aurait techniquement pu réaliser,
encore fallait il y penser, certes…..

mais où est l’émotion, où est la grâce, où est la beauté ?

finalement j'ai plus été éblouie
en sortant de l'exposition
par la magnificience de Paris

vue des hauteurs de Beaubourg 

PA080364PA080366PA080369